Vaca Muerta, le pari risqué de la fracturation hydraulique en Argentine

Vaca Muerta, le pari risqué de la fracturation hydraulique en Argentine

Mais les habitants du coin mettent en garde depuis plusieurs années contre la fracturation hydraulique.

A Sauzal Bonito, petit village de la Patagonie argentine, le sol n'arrête pas de trembler et les maisons se fissurent. La faute au mégagisement d'hydrocarbures non conventionnels de Vaca Muerta, assurent des habitants hostiles à la fracturation hydraulique.

«Les secousses ont commencé il y a trois ans. Ma maison a été touchée, il y a des morceaux de mur qui tombent», raconte Marisol Sandoval, mère de trois enfants. Trois habitations, déclarées inhabitables par le gouvernement local, ont dû être reconstruites.

Sur ces plaines semi-désertiques, au pied de la Cordillère argentine, cohabitent des puits pétroliers et de gaz, des sites de fruiticulture et des restes de dinosaures.

De nombreuses compagnies pétrolières opèrent à Vaca Muerta, considéré par le département américain de l'Energie comme la deuxième réserve mondiale de gaz de schiste, et situé au quatrième rang mondial pour le pétrole de schiste.

Une manne financière pour ce pays fréquemment secoué par des crises économiques et constamment à la recherche de devises.

Mais les habitants du coin mettent en garde depuis plusieurs années contre la fracturation hydraulique.

Ce procédé consiste à créer des fissures souterraines et y infiltrer un mélange d'eau, de sable et de produits chimiques pour permettre l'extraction de gaz ou de pétrole capturé dans la roche.

www.prensa.cancilleria.gob.ar es un sitio web oficial del Gobierno Argentino