COVID-19 : 24 millions de doses du vaccin russe Spoutnik V pour le Mexique

COVID-19 : 24 millions de doses du vaccin russe Spoutnik V pour le Mexique

Le Mexique va recevoir 24 millions de doses du vaccin russe Spoutnik V contre le Covid-19, a annoncé lundi le président mexicain Andres Manuel Lopez Obrador.

Le Mexique va recevoir 24 millions de doses du vaccin russe Spoutnik V contre le Covid-19, a annoncé lundi le président mexicain Andres Manuel Lopez Obrador.

« Nous avons parlé avec le président de la Fédération de Russie, Vladimir Poutine (...) et je l’ai remercié pour la décision de nous envoyer 24 millions de doses du vaccin Spoutnik V dans les deux prochains mois », a écrit sur Twitter M. Lopez Obrador (AMLO), 67 ans, testé positif dimanche au Covid-19.

Plus tôt, le ministre mexicain des Affaires étrangères Marcelo Ebrard avait déclaré que les autorités sanitaires mexicaines attendaient le soutien de la Russie pour la livraison « le plus tôt possible » du vaccin russe.

Cette annonce officielle intervient alors que ce vaccin n’a pas encore été autorisé par l’Agence européenne des médicaments (EMA) ni par les autorités sanitaires mexicaines.

Les fabricants du vaccin russe ont déposé une demande en décembre dernier pour effectuer au Mexique des essais cliniques.

Au sein de l’Union européenne, seuls deux vaccins sont actuellement autorisés : ceux de Pfizer-BioNTech et de Moderna. L’homologation du vaccin Astra-Zeneca, déjà utilisé au Royaume-Uni, doit intervenir avant la fin janvier.

Le Mexique a été le premier pays d’Amérique latine à vacciner contre le Covid-19 le 24 décembre, suivi le même jour par le Chili et le Costa Rica.

Le vaccin américano-allemand Pfizer/BioNTech a été le premier à être autorisé d’urgence et le seul disponible au Mexique.

Celui d’Astra-Zeneca a déjà été approuvé et mercredi dernier est arrivé un premier envoi du principe actif, produit en Argentine et devant être conditionné au Mexique. Il devrait être disponible en mars pour une utilisation locale et une exportation vers les autres pays d’Amérique latine.

Vendredi dernier, le gouvernement a annoncé que le secteur privé serait autorisé à importer et à vendre le vaccin.

Le Mexique, où vivent 128 millions de personnes, est le quatrième pays le plus touché par la pandémie en chiffres absolus.

Quelque 10.872 nouveaux cas de contamination y ont été enregistrés dimanche, soit un total de 1.763 219, et près de 150.000 personnes ont déjà succombé au virus.

Mediapart n’a pas participé à la rédaction de cette dépêche, qui fait partie du flux automatisé de l’Agence France-Presse (AFP). L’AFP est une agence de presse mondiale d’origine française fournissant des informations rapides, vérifiées et complètes sur les événements qui font l’actualité nationale et internationale, utilisables directement par tous types de médias.