Le président argentin veut un accord « dès que possible » avec le FMI

Le président argentin veut un accord « dès que possible » avec le FMI

Le président argentin Alberto Fernandez a fait part de son « optimisme » après une rencontre vendredi à Rome avec la directrice du FMI Kristalina Georgieva, avec laquelle il espère parvenir à un accord « le plus rapidement possible » au sujet de la renégociation de la dette.

Le président argentin Alberto Fernandez a fait part de son « optimisme » après une rencontre vendredi à Rome avec la directrice du FMI Kristalina Georgieva, avec laquelle il espère parvenir à un accord « le plus rapidement possible » au sujet de la renégociation de la dette.

« Je pense que c’était une réunion très constructive, c’est la première fois que je peux la voir en face à face. Une réunion très franche, où nous avons exprimé notre volonté de résoudre le problème de la dette argentine », a déclaré M. Fernandez aux journalistes à l’issue de sa rencontre avec Mme Georgieva.

L’objectif est « de trouver un accord le plus rapidement possible » sans cependant faire souffrir le peuple argentin déjà très éprouvé par la pandémie de Covid-19 ni déprimer ultérieurement une économie exsangue, a-t-il ajouté.

M. Fernandez effectue actuellement une tournée en Europe, destinée à trouver des appuis pour obtenir des délais au remboursement de la dette argentine contractée auprès du FMI et du Club de Paris.

Il a déjà reçu le soutien de Lisbonne, Madrid et Paris.

L’Argentine doit rembourser au cours des trois prochaines années la quasi-totalité des 45 milliards de dollars prêtés par le FMI au précédent gouvernement, celui de Mauricio Macri.

« Je suis optimiste, je ne perds jamais mon optimisme, et j’ai aussi la volonté de le faire », a ajouté M. Fernandez, qui finit ce vendredi sa tournée européenne.

Selon lui, la directrice du Fonds était très consciente de la situation actuelle dans le monde et en Amérique latine, durement touchée par la crise économique et sanitaire.

« Nous avons discuté des efforts importants déployés par les autorités argentines pour relever les profonds défis sociaux et économiques auxquels le pays est confronté et qui ont été aggravés par la pandémie », a déclaré pour sa part la directrice du FMI, citée dans un communiqué.

« Nous nous sommes également engagés à poursuivre notre travail ensemble sur un programme soutenu par le FMI qui peut aider l’Argentine et son peuple à surmonter ces défis, en renforçant la

stabilité économique, en protégeant les plus vulnérables et en jetant les bases d’une croissance plus durable et plus inclusive », a ajouté Mme Georgieva.

« Notre objectif reste d’aider l’Argentine à construire un avenir économique prospère pour tous », a-t-elle conclu.

www.prensa.cancilleria.gob.ar es un sitio web oficial del Gobierno Argentino