Le Maroc se défend mieux sur le marché mondial

Le Maroc se défend mieux sur le marché mondial

Avec des primes émises de 35,10 milliards de DH en 2016, en progression annuelle de 15,4%, le marché marocain des assurances se hisse au 49e rang mondial et conserve sa deuxième position en Afrique. Le pays s'adjuge, néanmoins, le premier rang à l’échelle du monde arabe, en termes de taux de pénétration qui reste faible à 3,5%.

24 Septembre 2017

Le secteur marocain des assurances améliore son positionnement mondial. Néanmoins, il dispose encore d'un fort potentiel de croissance. Les derniers chiffres publiés par l’Autorité de contrôle des assurances et de la prévoyance sociale (ACAPS) le confirment. Selon le rapport d’activité des entreprises d’assurances et de réassurance (2016) fraichement publié, le marché national a enregistré des primes émises de 35,10 milliards de DH l’année dernière, en progression annuelle de 15,4%. Cette performance à deux chiffres, plus de dix fois la croissance du PIB de 2016, a permis au secteur marocain de se hisser au 49e rang mondial, gagnant ainsi deux places comparé à 2015. En Afrique, le Royaume conserve sa 2e position, mais loin derrière l’Afrique du Sud qui accapare 69,2% du marché continental (0,9% dans le marché mondial), contre 5,7% pour le Maroc (0,1% du marché mondial). À l'échelle du monde arabe, le positionnement n’a pas changé, non plus. Le Royaume est toujours 3e après les Émirats arabes unis et l'Arabie saoudite.

En termes de taux de pénétration (part des primes d’assurances dans le PIB), la performance du pays s'améliore depuis 2014, en passant de 3,1 à 3,5% en 2016, avec 1,4% pour l’assurance-vie et 2,1% pour la branche non-vie. Le Maroc a ainsi progressé au 43e rang mondial (45e en 2015), et est désormais le premier dans le monde arabe (2e en 2015). 
En Afrique, il garde sa 4e place, après l’Afrique du Sud, la Namibie et l’île Maurice. Pour ce qui est de la densité d’assurance (primes d’assurance par tête), elle a atteint 102,30 dollars en moyenne en 2016, contre 90 dollars en 2015. «Un Marocain dépense en moyenne près de 41,90 dollars en produits d’assurance-vie et 60,40 en produits assurance non-vie», souligne le rapport. 
Cet indicateur vaut au Maroc le 69e rang mondial (70e en 2015), le 8e dans le monde arabe (9e en 2015) et le 4e en Afrique (classement stable).

S’agissant de la ventilation des primes émises par branche. L'ACAPS indique que l’assurance-vie occupe la première place aux niveaux africain et mondial avec des parts respectives de 67 et 55%. Cependant, au Maroc, elle pointe au 2e rang après les assurances non-vie avec une part de 40,7%. «Toutefois, il faut noter que sa part ne cesse d’augmenter ces dernières années avec une croissance moyenne de 12,8% au cours de la période 2012-2016», précise l’ACAPS. Selon le gendarme du marché, sur les 35 milliards de primes émises en 2016 (au titre des affaires directes), plus de 20,62 milliards émanent des opérations non-vie (+49%), soit 59,1% du total.

Dans les opérations vie et capitalisation, le chiffre d'affaires s'est élevé à près de 14,30 milliards, en forte progression de 35,4% sur un an. À noter que la contribution de la branche Épargne dans le chiffre d’affaires global du secteur représente 31,8% (+48,1% sur un an), contre 28,5% pour l’automobile (+4,6%), 8,7% pour les assurances maladie maternité (+10%) et 6,2% pour les assurances accidents du travail/maladies professionnelles (+4%), notamment. En outre, l’évolution des parts de marché des entreprises d'assurances au titre des affaires directes montre qu’en 2016 Wafa Assurance est toujours leader avec une part de 21%, suivie par Royale marocaine d’assurance (16,8%), Saham Assurance (12,4%), Axa Assurance (11,2%) et Mutuelle Attamine Chaabi (7,8%), entre autres. À noter qu’en 2016, le marché marocain d’assurances compte 21 entreprises d’assurances et de réassurance, dont 17 entreprises commerciales et 4 mutuelles. Quant au nombre d’intermédiaires agréés (en exercice au 31/12/2016), il s’est élevé à 1.873. Le marché compte, en outre, 6.152 agences bancaires autorisées à commercialiser les produits d’assurance et d’assistance, en hausse de 2,5% comparé à 2015. 

www.prensa.cancilleria.gob.ar es un sitio web oficial del Gobierno Argentino