La Bourse argentine chute après le départ du ministre de l'Energie

La Bourse argentine chute après le départ du ministre de l'Energie

La Bourse de Buenos Aires a dévissé lundi à l'ouverture, deux jours après le limogeage du ministre de l'Energie de la troisième économie d'Amérique latine, sur le point de recevoir 50 milliards de dollars de prêt du FMI.

La Bourse de Buenos Aires a dévissé lundi à l'ouverture, deux jours après le limogeage du ministre de l'Energie de la troisième économie d'Amérique latine, sur le point de recevoir 50 milliards de dollars de prêt du FMI.

A l'ouverture des marchés, son principal indice, le Merval, a décroché de 6,55%, emporté par la chute des actions des groupes d'énergie et des banques.

"Mis sous pression par les actions des compagnies énergétiques, dont la chute a atteint 12% après le départ du ministre de l'Energie Juan José Aranguren, le Merval plonge à 28.253 points", a indiqué le site spécialisé ambito.com.

La monnaie locale semblait elle résister: le taux de change se situait à 28,27 pesos pour un dollar, en hausse de 2,01% à la veille d'un nouveau "super mardi" où la Banque centrale va émettre de la dette pour renouveler quasiment un tiers de ses réserves, un test important pour l'Argentine.

 

Le marché a été douché par l'annonce durant le week-end du limogeage de M. Aranguren ainsi que de son homologue chargé de la Production, Francisco Cabrera, deux jours seulement après le remplacement du gouverneur de la Banque centrale argentine, dont le poste a été attribué au ministre des Finances Luis Caputo.

A la suite d'une grosse crise monétaire en avril et mai, le Fonds monétaire international (FMI) a annoncé ce mois-ci un prêt de 50 milliards de dollars pour aider la troisième économie latino-américaine. Mercredi, l'Argentine doit encaisser une première tranche de 15 milliards.

Mais la pression sur le peso avait continué la semaine dernière. Jeudi, le peso avait encore perdu 6% face au dollar, pour arriver au niveau le plus bas jamais atteint, avant de remonter légèrement vendredi. Depuis le début de l'année, le peso a perdu plus de 30% face au dollar, alors que le pays connaît plus de 20% d'inflation.

 

www.prensa.cancilleria.gob.ar es un sitio web oficial del Gobierno Argentino