Coronavirus. « Nous nous préparons à un jeudi noir », alerte une membre du Conseil scientifique

Coronavirus. « Nous nous préparons à un jeudi noir », alerte une membre du Conseil scientifique

10:38 - Lila Bouadma, réanimatrice à l’hôpital Bichat, membre du Conseil scientifique créé pour faire face à la crise du Covid-19, est « désespérée ». Selon elle, le fort relâchement des Français dans leurs déplacements, samedi 4 et dimanche 5 avril 2020, va engendrer une augmentation significative du nombre de personnes contaminées. Ce qui pourrait se ressentir dès jeudi 9 avril 2020 dans des hôpitaux franciliens déjà saturés.

Ce sont de terribles prédictions qu’a faites, mardi 7 avril 2020, chez nos confrères de France Info , la professeure Lila Bouadma, réanimatrice à l’hôpital Bichat, à Paris, et membre du Conseil scientifique.

Un fort relâchement des Français dans leurs déplacements s’est fait ressentir, le week-end des samedi 4 et dimanche 5 avril 2020.

Le beau temps, les températures élevées et la durée du confinement, instauré mardi 17 mars 2020 pour enrayer la propagation du Covid-19, ont incité de nombreux habitants de l’Hexagone à mettre le nez dehors ou à (re)prendre leur voiture.

Risquant, ainsi, de contaminer des concitoyens, ou d’être contaminés eux-mêmes.

« Nous n’avons pas de traitement, donc il faut éviter de nouveaux patients »
Une situation « désespérante » pour la professeure Lila Bouadma. « Quand on a vu les gens dans la rue, on a compté les jours. Puisque le temps d’incubation est d’environ cinq jours, nous nous préparons à un jeudi [9 avril 2020] noir. »

Un « jeudi noir » en termes d’afflux de nouveaux patients, alors que les hôpitaux franciliens sont déjà débordés. « Il va probablement se passer ce qui s’est déjà passé dans nos services : des admissions nombreuses de patients alors que nous sommes pleins de patients qui sont atteints du Covid-19, que notre service est plein, que le ratio d’entrants et de sortants est toujours positif. […] Nous n’avons pas de traitement, donc il faut éviter de nouveaux patients. »

« Durcir » les mesures de confinement

Elle appelle donc le gouvernement à « durcir » ses mesures de confinement. Un message fort, alors qu’a été annoncé, mardi 7 avril 2020, que les activités sportives seront désormais interdites à Paris, entre 10 h et 19 h, dès mercredi 8 avril 2020.

Pour la réanimatrice, plus que l’obligation du port du masque dans les rues, c’est la distanciation sociale qu’il faut respecter. « Si vous êtes à distance d’un individu, vous n’attraperez pas le coronavirus. C’est ça qu’il faut dire. C’est pour ça que le confinement a été mis en place. »

Installé mi-mars 2020, le Conseil scientifique est constitué de onze experts chargés de donner au gouvernement les éléments scientifiques pour « éclairer » ses décisions face au coronavirus.

www.prensa.cancilleria.gob.ar es un sitio web oficial del Gobierno Argentino