Bolivie: Total suspend sa production de gaz naturel à cause des incendies

Bolivie: Total suspend sa production de gaz naturel à cause des incendies

La compagnie pétrolière française Total a suspendu par précaution ses opérations sur un champ de gaz naturel dans le sud-est de la Bolivie, où des feux de forêts et de pâturages faisaient rage, a informé l'entreprise jeudi. «En raison de l'augmentation du vent, une partie de l'incendie s'est approchée de certains secteurs de l'usine, alors que les systèmes de sécurité étaient activés et que la production de l'usine était arrêtée» mercredi sur le site de Incahuasi, a expliqué Total dans un communiqué publié par les médias locaux. «Nous informons que le personnel et les installations se trouvent sous contrôle et en sécurité», a ajouté le groupe.

La compagnie française est le principal opérateur à Incahuasi, où la compagnie russe Gazprom participe également, et contribue, avec 11 millions de mètres cubes quotidien de gaz naturel distribués, via la compagnie pétrolière publique bolivienne YPFB, au marché interne et externe, principalement en Argentine. Le secteur de Incahuasi représente 15% de la production nationale de gaz naturel. YBFP a confirmé, dans un communiqué envoyé à l'AFP, qu'«en raison des vents et en tenant compte des autres incendies s'approchant de l'usine, Total a appliqué ses processus de sécurité et a arrêté la production de gaz».

Les incendies de la zone proche de l'usine de gaz ont été contrôlés, a signalé l'entreprise pétrolière bolivienne. Les bois et les pâturages d'Amazonie et de la région de la Chiquitania bolivienne souffrent des effets des incendies qui ont brûlé 2,3 millions d'hectares entre janvier et septembre 2020. En Bolivie, les incendies de forêts et de pâturages se produisent en principe en raison de la déforestation qui permet d'agrandir les terres agricoles. Les fortes températures en sont un autre facteur.

www.prensa.cancilleria.gob.ar es un sitio web oficial del Gobierno Argentino