Coronavirus  ●  Estados Unidos  ●  Islas Malvinas  ●  Mercosur  ●  Mercosur-UE  ●  Venezuela

Argentine un confinement sans fin et une économie à bout de souffle

Argentine un confinement sans fin et une économie à bout de souffle

Les cas de coronavirus se concentrent dans la capitale et sa grande banlieue où le confinement est prolongé. L'économie devrait se contracter de 7,3 % cette année.

« Fermeture définitive. 80 jours à l'arrêt. Impossible de tenir. Merci pour toutes ces années ». La banderole s'étend le long de l'entrée d'un bar de Buenos Aires dans le pétillant quartier de Palermo, très prisé par les touristes et les badauds. Depuis trois mois, la zone est au point mort. Et les annonces de fermetures de commerces se sont multipliées ces derniers jours, symptôme d'un confinement qui n'en finit pas de durer , prolongé jusqu'au 28 juin au moins.

La quarantaine aura alors dépassé la barre symbolique des 100 jours, tandis que l'horizon d'un possible déconfinement pourrait se déplacer au printemps austral : le vice-ministre de la Santé de la province de Buenos Aires s'est prononcé en faveur d'un isolement jusqu'à la mi-septembre, tandis que l'Amérique latine est l'épicentre mondial du coronavirus . Le confinement s'éternise en Argentine, la bonne élève d'Amérique latine

L'activité reprend en province
« Plus la pandémie et l'isolement vont durer, plus la récupération va être longue, observe l'économiste Leandro Ottone, mais il faut aussi remarquer que l'activité de la plupart des provinces a largement repris ». Le confinement a en effet été progressivement levé ou flexibilisé sur la majorité du territoire pour se concentrer sur les régions de fortes contagions, comme la capitale et sa grande périphérie où vit près de 40 % de la population.

Comme partout dans le monde, la mise à l'arrêt de l'activité a durement impacté l'économie : l'activité industrielle a chuté de 33,5 % au mois d'avril et la construction de 75,6 % selon les données de l'institut statistique argentin. Les dernières projections de la Banque mondiale évaluent une contraction du PIB de 7,3 % en 2020. La particularité de l'Argentine : un lourd passif avec deux années de récession et des incertitudes entourant la renégociation d'une dette colossale. « L'économie pourra rebondir seulement si une solution est trouvée concernant la dette », analyse Leandro Ottone.

Mesures d'urgence

Une série de mesures d'urgence ont été lancées pour endiguer les effets délétères de la pandémie sur l'emploi : interdiction de licencier, indemnités pour les travailleurs à l'arrêt, subventions salariales. Le secteur informel - environ 40 % des travailleurs - échappe cependant à ces politiques. Dans un pays où au moins une personne sur trois vit dans la pauvreté, le gouvernement a instauré une aide pour les familles les plus démunies et augmenté la distribution alimentaire.

« Quand on regarde les pays de la région, les confinements moins stricts n'ont pas empêché les économies de chuter dans les mêmes proportions ou plus encore qu'en Argentine », relève Leandro Ottone. En comparaison avec ses voisins chilien ou brésilien, l'Argentine a largement limité l'avancée de la pandémie. Cependant, ces derniers jours, les contaminations ont marqué une accélération. Samedi 20 juin, le pays comptait plus de 41.000 contaminations et près de 1.000 décès. Dans Buenos Aires et sa région, les services de thérapie intensive sont loin de la saturation.

Le pire n'est toujours pas derrière nous.

Alors pourquoi poursuivre la quarantaine ? L'arrivée de l'hiver, marquant le pic des maladies respiratoires classiques, et un système de santé fébrile font redouter un débordement soudain des hôpitaux en cas de flexibilisation. D'autant que le virus s'est immiscé dans les bidonvilles, poudrières redoutées , où le nombre de cas est monté en flèche. « Tout le monde est très fatigué, avec des problèmes économiques, sociaux et affectifs », a reconnu le ministre de la Santé de Buenos Aires, qui a appelé à un effort collectif supplémentaire : « le pire n'est toujours pas derrière nous ».

www.prensa.cancilleria.gob.ar es un sitio web oficial del Gobierno Argentino